Moulin de Pomaïrol

Présentation En 1995, à Sales, petit hameau de la Montagne Noire (Tarn), 2 boulangers et un éleveur s’associent pour acquérir un moulin à meules de pierre et produire de la farine biologique de qualité. Progressivement, pendant 20 ans, autour de ce moulin un réseau va se constituer, de la terre au pain,du paysan au consommateur. En 2016, lorsque l’éleveur fondateur, Gilles Montois, exprime son souhait d’arrêter la meunerie, il propose l'idée de fonder un collectif pour continuer l'activité. Un groupe s’est ainsi organisé pour redonner vie à l’Association de Pomaïrol, coordonner collectivement la production de céréales et le fonctionnement de 3 moulins à meules de pierres, et assurer ainsi la qualité des céréales et des farines produites.
Actuellement l’association regroupe une quinzaine de membres actifs (paysan(ne)s, meunier(e)s, boulanger(e)s, consommateur-trices, membres sympathisants) organisés sans relations hiérarchiques.
Elle a pour but de:
- promouvoir les céréales de variétés anciennes en assurant l’accompagnement descéréaliers, la production et la vente de farines, les expérimentations avec d’autres variétés ou espèces
- organiser des événements et manifestations autour des blés, des moulins, du pain et des produits locaux issus de l’agriculture paysanne
- créer des lieux de réflexion, de débats, de sensibilisation autour des questions de réappropriation des savoirs ruraux (face à l’impasse écologique et sociale de l’industrie boulangère) et de l'autonomie alimentaire d' un territoire.
Le collectif s’est structuré autour du partage d’un outil de production : 3 moulins à meules de pierre (moulins Astrié) localisés chez 2 paysannes boulangères adhérentes et un au siège social de l’association, et un nouveau hangar de stockage et tri aussi au siège social. Petit à petit, l’association se dote de machines qu’elle bricole pour adapter à ses besoins, en prévision d’autres auto-construites (en lien avec Farming Soul/Atelier Paysan) pour pouvoir trier les différentes céréales, nécessitant toutes des réglages différents. Le travail est effectué par des membres bénévoles ou par des membres qui facturent une prestation à l’association (pour la mouture par exemple). Depuis décembre 2019, l’Association a pu embaucher une apprentie grâce à un cofinancement de la DRAAF Occitanie, dans la cadre d’une labellisation GIEE (Groupement d’intérêt économique et environnemental). Elle est responsable de l’animation du collectif. Une nouvelle embauche s’est faite pour compléter le travail bénévole sur les tâches de tri, mouture et logistique.
Le projet global de l'association s’adresse aux agriculteurs intéressés par une autre façon de travailler, aux boulangers désireux de choisir des farines produites localement, sur meules de pierre et à base de variétés anciennes de blé, aux particuliers à la recherche de farines qui ont du goût et des meilleures qualités nutritionnelles (plus de vitamines, minéraux...) n’ayant pas traversé une graine chaîne agroalimentaire à un prix raisonnable et ayant envie de s’impliquer en tant que «consomm’acteur».
Les schémas d’intégration des fermes dans les entreprises agro-alimentaires ont empêché la valorisation des céréales à la ferme et ont accéléré la disparition de l’utilisation des semences paysannes, pour des variétés sélectionnées et homogénéisées pour la grande distribution, adaptées aux lieux de transformation de gros volumes. Ainsi, pouvoir transformer à la ferme c’est avoir le choix des variétés semées et des produits correspondants, c’est donc se permettre de cultiver la biodiversité tant au champ qu’au niveau des pratiques artisanales. C’était d’ailleurs l’objectif des frères Astrié, concepteurs de ces moulins dans le Tarn, à partir du granit du Tarn.
L'association tente de s'ancrer dans son territoire et d'en soutenir l'authenticité, par la sauvegarde de cette diversité. Ainsi, les personnes y étant sensibles peuvent participer à favoriser ces systèmes par l’achat d’une farine alternative.
Quels sont vos territoires de production ? Le Tarn, l'Aude, et l'Hérault (Occitanie)
Quels sont les métiers au sein de votre filière?
  • Fabricant(e) de matériel
  • Agriculteur(ice)
  • Meunier(e)
  • Boulanger(e)
  • Pastier(e)
  • Vendeur(euse)
  • Animateur(rice)
Nombre de professionnels 25: 1 meunier ; 2 paysannes-meunières-boulangères ; 10 paysans producteurs de céréales ; 4 boulangers ; 2 paysans-boulangers ; 1 paysan-pastier ; 5 boutiques ; membres actifs autres (éleveurs, salariées biocivam).
Avez-vous des partenaires? BioCivam de l'Aude.
Parlez-nous de vos principaux projets - Dans le cadre de la reprise en collectif, un nouveau hangar a été fabriqué pour stocker le grain, le trier, et permettre à l’ouvrier polyvalent embauché collectivement d’avoir un lieu de qualité pour réaliser son travail.  - Comme la reprise en collectif est un lourd travail d'organisation et de structuration, de stratégies de gouvernance collective... l'association se libère pour l'instant peu de temps pour réussir à mener des projets autres que liés à la production brute de farine et à la survie économique. Cependant, en parallèle, elle tente de diversifier au maximum les variétés semées, voire d'entrer dans une démarche de multiplication de semences retrouvées (lien avec Pétanielle). Le principal projet reste de réussir à autonomiser l'association pour un fonctionnement et une production fluides, sans relations hiérarchiques.
Code postal 81240
Commune Lacabarède
Email d'un contact (animateur.rice, représentant.e) moulinpomairol@gmail.com
Fonction du contact Représentant